Quoi de neuf ?

*************************************************

Lundi 16 Mars 205

Le MAG II a commencé ses essais de roulage. Le grand jour approche.

Freins 2.jpg (152820 octets)

 

*************************************************

Lundi 27 Mai 2013

Le MAG II avance lentement à cause d'un autre chantier prioritaire, mais il avance. Les ailes sont entoilées et peintes. Voici quelques photos prises à Aspres, lors de notre visite du 24 Mai:

20130524 001.jpg (2493540 octets)    20130524 002.jpg (2433852 octets)    20130524 003.jpg (2571055 octets)    20130524 004.jpg (2465181 octets)    20130524 005.jpg (2609847 octets)    

 

La dernière photo de droite montre les palonniers et les cale de repos du réservoir.

 

*************************************************

Vendredi 21 Septembre 2012

Jean-Stéphane nous envoie des nouvelles du MAG 01 avec quelques photos et une vidéo:

Bonjour les amis,

après quelques semaines de travail, il est temps de faire un premier bilan. Je profite donc de ma rentrée marseillaise.

En préambule, les régimes indiqués en tr/mn s'entendent à +/-50.

Le MAG01 a rejoint la terre auscitaine fin mai 2012.
Depuis 
- 22h de vol;
- 3 vols de plus de 2h : 2/09 Pyrénées 2h02, 8/09 StJunien  2h03, 9/09 retour Auch 2h12
- 29 atterrissages : 26 Auch Lamothe, StClar, Sadournin, StJunien
- 151,3 litres d'essence

Enregistré GPS lors des vols aller et retour Auch-St Junien les 8 et 9 septembre derniers :
- vols effectués croisière gaz env 25%, régime 3300 tr/mn, Vi 120 km/h
- 4h15 bloc-bloc (roulages+hdv); aller 2h03 avec 0/5kt arrière; retour 2h12 avec 10/15kt de face
- 546 km
- 128,2 km/h de moyenne, un max enregistré à 170 km/h
- 27 L consommés; soit 6,35 L/H

Le flat-twin est très sensible
- à la qualité de l'essence. Comme je n'utilise pas l'AVGAS (2,24 E/L), SP98 IM-PE-RA-TIF !!; le SP95 ... sanction immédiate 200 à 300 tr de moins
- à la température; par temps chaud (+de 30°C) ... sanction idem

Les perfs :
En montée initiale à Auch (421ft - 14,5hPa) Vi 100 3500tr/mn; Vi 110 3600tr/mn pour une Vz 2à3 m/s (estimée car pas de vario).
En croisière gaz 25% 3300tr/mn Vi 120 Vgps135
                  gaz 40% 3500tr/mn Vi 135 Vgps 150
Le max obtenu à ce jour en palier 3950tr/mn Vi 165 Vgps170 avec 10-15 de face
Le max atteint à ce jour en léger piqué Vi 180 Vgps203

Le 28 mai : altitude max atteinte 8500ft, après une montée 1500/8000ft en 32'28" (cf photo) gaz 100% Vi 100/110 3400tr/mn; (à noter ce jour là l'aiguille du carburateur était coincée dans le boisseau entrainant une carburation très riche)
Le 2 septembre lors du vol sur les Pyrénées : montée gaz 40% Vi 120 3300tr/mn 6000ft en 30mn altitude atteinte 7800ft

Le principal problème fût de régler le fonctionnement de l'alternateur.
L'alternateur est placé en queue de vilebrequin, dans la cloche d'allumage, fixé à la plaque support du moteur.
La solution a été de réaliser la liaison vilo/alternateur par l'intermédiaire d'un silent-bloc support de pot d'échappement de forme circulaire diamètre 52mm (cf photo specimen différent) qui confère souplesse et auto-alignement !!
Le principe fonctionne parfaitement.
La charge est efficace avec le régulateur neuf prévu pour cet alternateur. 12,2v au ralenti, 14,5v à partir de 2500tr/mn.
Le voltmètre lui ne fonctionne plus que par intermittence.

La carburation a dû être corrigée : le capacité calorifique du SP auto est inférieure à celle de l'AVGAS qu'utilisait André.
Le moteur est équipé d'un Bing 54 de 36mm.
J'ai installé un gicleur principal de 145 (iso 135), le ralenti reste en 35, aiguille cran 4, vis de richesse 1tour1/4 .
Dernièrement j'ai modifié la tubulure d'admission en insérant 2 parties souples entre les liaisons cylindres et la bride de carburateur, en reprenant le poids du carbu par un ressort de 140mm reliant le sommet du carbu et la plaque support moteur.
Le carburateur vibre toujours, mais nettement moins.

L'allumage électronique "fait par André" donne entière satisfaction.
Les calages des étincelles sont à 15 et 27,5° avant point mort haut.
L'avance est un peu forte au ralenti (800tr/mn) générant de grosses vibrations mais aucune difficulté de démarrage. Il suffit de mettre un poil de gaz pour maintenir le régime au delà de 1200 pour sortir du régime vibratoire. Mais si on règle le plein ralenti au même seuil, le régime mini en vol gaz 0 est au delà de 2000tr/mn, ce qui m'a valu plusieurs atterro moteur coupé.
Comme il n'est pas possible de régler les seuils de déclenchement indépendamment l'un de l'autre, il faut privilégier la grande avance. Toute réduction entraine une perte de régime max. Un essai en réduisant l'avance de 2 dents de couronne, soit 5,5°, s'est soldé par une perte de 200tr au régime de montée (toute chose égale par ailleurs).

Au sol :
On rentre dans le Mag comme on enfile une combinaison de plongée (je l'avais déjà dit en 2009).
J'ai modifié la position de la planche avant de support du siège en l'avançant de 15mm. Impec pour moi.
Les commandes tombent naturellement en main et pied.
La commande de gaz est dure.
Le coude gauche a tendance à appuyer sur le câble supérieur du trim. Prévoir un petit repose coude ou une protection.
Le manche s'intègre naturellement dans la paume de la main droite et se fait oublier.
Les instruments sont directement à vue.
Les lampes (diodes) de contact et pompe sont trop peu puissantes (indétectable au soleil avec lunettes de soleil).

Le roulage :
La visibilité au roulage est quasi nulle devant.
La roulette conjuguée est efficace et réactive. J'ai installé une roulette 100mm de trottinette, la roulette de Caddie rentrait en shimmy sur la piste en dur.
Les freins (tambour 90mm) commandés aux doigts sont efficaces, mais ne permettent pas de tenir le plein régime.
La machine est courte, sensible au vent de travers, et délicate à tenir sur la piste en dur par vent de travers; la roulette glissant facilement on part vite en sucette. Coquin !
L'accélération parait molle (c'est sûr à coté d'Excalibulle) mais pourtant on vole en 100m, Vi 60.
Le palier d'accélération est plus ou moins long (elle est bonne celle là !) selon que l'on privilégie la pente (Vi 90) ou le taux (Vi 100).

En vol:
Le badin en km/h est naturellement calibré à 90% sur toute la plage de vitesse.
L'altipied de 52mm de diamètre avec 1 tour pour 10000ft est d'un calage et d'une lecture difficile/imprécise.
La bille est un peu paresseuse et parfois se bloque dans un coin. On s'en moque.
L'indicateur de voltage et température ne fonctionne plus que par intermittence.
RAS pour les instruments moteur.
Une vibration à haute fréquence est présente en permanence (équilibrage hélice ??).

Le Mag est vif aux ailerons et en direction.
Le taux de roulis !?? J'ai pas chronométré, mais moins de 2" pour le 45/45.
Le maniement du manche est absolument intuitif, sans jeu ni effort, à tel point qu'en sortant de la Souris-Bulle il faut prendre garde au risque de rapetisser au cours du vol.
En croisière par temps calme il est possible de se passer des palonniers.
En air turbulent le Mag joue le bouchon, mais revient toujours sur sa trajectoire, et devient franchement pénible au delà de 150 km/h.
La visi en vol montagne est délicate et réclame une grande attention. Mais bon, le Mag en montagne avec son 2 pattes, c'est déjà une performance.

Le Mag plane bien et exploite même efficacement les ascendances. Quelques vélivoles s'en sont aperçus.
Moteur coupé, j'ai constaté une finesse de 16 sans chercher la perf :
- 4500ft posé en 12mn soit 375 ft/mn (1,9 m/s), à Vi 100 (Vvraie 110 = 30,55m/s)  30,55 / 1,9 = 16 finesse effective

Le décrochage moteur ralenti trajectoire à plat se fait avec douceur à Vi 55.Il faut amener le repère capot bien au dessus de l'horizon pour réduire la vitesse. Une légère et rapide secousse annonce le décrochage. Le MAG salue gentiment, le repère capot passe sous l'horizon et le contrôle est repris en même temps que la vitesse a augmenté.
En trajectoire ascendante, l'abattée est plus vive et dissymétrique, la reprise de contrôle rapide après avoir rendu la main permettant une ressource souple avec une perte d'altitude modérée.

L'approche se fait confortablement à Vi 100 (probablement Vi de finesse max), moteur plein ralenti 1500tr/mn, et la visi en courte finale est correcte.
A Vi 90, l'incidence est déjà cabrée, et la visi avant en courte finale se réduit au capot moteur, mieux vaut donc zieuter de coté.
En cas d'approche un peu haute, la glissade se pratique sans difficulté particulière, le Mag prenant naturellement de la vitesse, en gardant à l'esprit que c'est une aile basse et que la demi-aile déventée veut passer dessous et qu'il faut la tenir sans exagération, au risque de partir en figure inadéquate à proximité du sol. Le Mag est court et vif .
Après l'arrondi, le palier de décélération est d'autant plus long que le Mag adore l'effet de sol.
Pour poser plus court il ne faut pas avoir peur de toucher la roulette en premier, l'incidence supplémentaire permettant une meilleure réduction de vitesse.

A ce jour, le seul incident significatif (j'étais à 3 doigts de la correction) est le desserrage de l'hélice constaté à l'arrivée à St Junien. 3 vis complètement desserrées, les 3 autres plus ou moins. Méa Culpa !! Je n'avais pas jugé utile de freiner les vis. Il se dit que l'expérience des autres ne sert pas ! Voilà qui me servira de leçon. Freinage obligatoire !

Le Mag vole bien (très) et procure beaucoup de plaisir.
Et il y a une jouissance certaine à voir le faciès des curieux à qui j'avoue que ce moteur inhabituel est un 2 pattes Citroen.
La confiance est là et m'a incité à entreprendre des vols de plus de 2h hors local, même si Michel jugeait ça un peu hardi et prématuré. Cela dit, bien plus qu'avec Bubulle je reste en local de vache possible.

Reste à explorer un peu plus les limites du domaine de vol, et à enfin voler décapoter.
Voilà, Je crois avoir fait le tour.
Si vous avez des questions ....
Adishatz
JSS

PS: pour le plaisir des yeux, quelques images du Mag01 à la poursuite d'un Sky en tour de piste
 http://youtu.be/e_QUN7LVW_M 

    silent bloc.jpg (8487 octets)    vers le Pic du Midi.jpg (46253 octets)    Le Lac Bleu.jpg (54571 octets)

 

 

*************************************************

Samedi 01 Septembre 2012

Le MAG 01 poursuit sa petite vie aux mains de Jean-Stéphane, à Auch. Voici trois photos et une vidéo qu'il nous a envoyées cette semaine. La vidéo a été réalisée avec une caméra fixée sur le tube de Pitot, en haut de la dérive. Ce n'est pas l'idéal pour la stabilité de l'image, mais c'est intéressant.

20120829_181238 [1600x1200].jpg (407897 octets)    20120829_181258 [1600x1200].jpg (439093 octets)    20120829_181324 [1600x1200].jpg (352405 octets)

http://youtu.be/Qgnm0KSOZgU

*************************************************

Lundi 31 MAI 2012

Le MAG I déménage: il quitte la Gironde pour s'installer à Auch. Ce sera désormais Jean-Stéphane  qui en terminera la mise au point.

Le départ du Mag01 r.jpg (190354 octets)

Quant au MAG II, sa construction se poursuit normalement avec au programme du moment l'aménagement du cockpit et de la bulle. A voir toutes les nouvelles photos à la page  : Le MAG II

 

*************************************************

Vendredi 17 Juin 2011

C'est toujours le MAG II qui fait l'actualité avec une douzaine de photos à la page Le MAG II

et une vidéo de la fabrication de la lame de train, à voir sur Youtube : MOV03723http://www.youtube.com/watch?v=Wk2z53ZFZnY&feature=player_detailpage

 

*************************************************

Vendredi 29 Avril 2011

C'est toujours le MAG II qui fait l'actualité du site avec le superbe travail de Jacques à Aspres. 8 nouvelles photos dont celles de la mise en place du dôme en carbone conforme au plan d'origine à voir à la page Le MAG II

*************************************************

Vendredi 11 Février 2011

21 photos supplémentaires à la page du MAG II. La dernière donne une bonne idée de sa ligne supérieure future. Splendide !

************************************************* 

Samedi 20 Novembre 2010

Jacques s'est attaqué à la fabrication d'un réservoir en composite. 6 nouvelles photos ajoutées à la page 

du MAG II : Le MAG II

*************************************************

Vendredi 3 Septembre 2010

Quelques nouvelles photos ajoutées à la page du MAG II : Le MAG II

 

*************************************************

Lundi 26 Juillet 2010

La construction du second MAG avance dans l'atelier de Jacques Gibelli à Aspres-sur-Buech. Nous avons créé une page qui lui est consacrée. A voir ici :   Le MAG II

 

 

*************************************************

Dimanche 11 Avril 2010

La mise au point du MAG se poursuit tranquillement. Pour pouvoir voler manche lâché au régime de croisière, nous avions besoin de modifier très légèrement le calage de l'incidence des ailes. Nous avons choisi de relever le bord de fuite de l'aile droite de quelques dixièmes de millimètres en ovalisant le perçage de la ferrure du longeronnet et en la maintenant en place avec ce petit montage. Avec 6 dixièmes nous y sommes presque. Il faudra encore ovaliser un tout petit peu.

calage incidence-b.jpg (97726 octets)  

A remarquer que Michel avait prédit un calage de 1 mm ! Il nous épate. 

*************************************************

Dimanche 14 Mars 2010

Nous avons ajouté quelques photos pour éclairer certains détails qui semblaient obscurs à certains de nos lecteurs.

7 photos supplémentaires à la page  Commandes de vol 

4 photos supplémentaires à la page  Photos longerons

*************************************************

Samedi 13 Mars 2010

Géraud a mis au point une méthode très simple pour poser les inserts d'assemblage des longerons sur le cadre du fuselage. Le seul outillage nécessaire est réduit à une perceuse à colonne et une scie à cloche. Plus facile, c'est difficile !

DSC01103.jpg (79911 octets)    DSC01234.jpg (57117 octets)    DSC01235.jpg (63389 octets)    DSC01236.jpg (50753 octets)    DSC01242.jpg (54591 octets)

Le diamètres des trous de scie est légèrement supérieur à celui des inserts. Cela permet un certain ajustement de la position des longerons sur le cadre. L'espace entre le métal et le bois est comblé à l'araldite.

 

*************************************************

Lundi 14 Décembre 2009

Le MAG a maintenant presque 5 heures au compteur. Ce n'est pas encore beaucoup, mais nous commençons à le connaître un peu mieux. Les trois pilotes qui l'ont testé en ont été très satisfaits, ce qui est déjà une bonne récompense. Dans la page : Spécifications  , nous avons ajouté le tableau Excel qui nous a servi calculer le centrage tout au long de la construction.

*************************************************

Mercredi 9 Décembre 2009

Trois heures de vol, ce n'est pas encore beaucoup. Il est vrai que la météo d'hiver n'est pas bien favorable. Cependant, nous commençons à avoir une petite idée des performances, ce qui nous permet de remplir, provisoirement, le tableau de la page : Spécifications

*************************************************

Dimanche 22 Novembre 2009

Les conditions météo ne sont pas des plus favorables en ce moment. Nous avons quand même pu réaliser quelques vols pour un total d'une heure et demie. Ci dessous un lien vers une vidéo montrant deux décollages, dont un en limite de vent traversier:

http://www.youtube.com/watch?v=_PZBVbx95kI

 

*************************************************

 

Dimanche 15 Novembre  2009

Une petite vidéo de présentation au sol : watch-v=qtSHdf3uMI8

 

*************************************************

Vendredi 30 Octobre 2009

Une grande date dans l'histoire du MAG: il a effectué son premier vol aujourd'hui. Un seul et bref tour de piste, mais un vol complet quand même. André était aux commandes et voici son récit: 

Bonjour les amis 

  

Ces quelques mots essentiellement subjectifs seront mieux compris par ceux qui ont eu la chance de vivre ce que j'ai vécu le 30 nov.

A mon age ! comment est-ce possible ?

 

Hier, vendredi ordinaire, autorisés par nos épouses (adorables) à aller " jouer au terrain",  nous voici à Saint Laurent (LFDU) pour promener le MAG afin qu'il se familiarise un peu plus avec le parking, le poste à essence, le taxiway... la routine quoi!

Notre objectif est de domestiquer la monture; pas immédiat ! mais à qui la faute !

 

Il a fallu lui changer la roulette de queue (de trottinette nous sommes passés au caddy) plus lourde mais au combien plus confortable...

Il a fallu lui soigner la verrière qui a eu deux charnières malades. Gérard m'accuse d'avoir mis le coude où il ne fallait pas !

Il faut encore soigner la radio qui grésille beaucoup. 

On a rajouté 15l de 100LL - au cas où, m'a dit Gérard, on ne sait jamais.

On a tout vérifié. Deux maniaques au boulot, vous "voyez à peu près" comme dit mon voisin.

On a refermé les trappes de visite..

Le roulage a été maîtrisé sans problème: il tourne court (dans un espace de 30m ?)

 

A partir de maintenant préparez vous à déclasser les adjectifs car je vais sûrement exagérer un peu.

Quand Michel l'aura essayé tout rentrera dans l'ordre.

 

"Attache la ceinture!" ( vous avez reconnu Gérard), je l'écoute.

Je ne reviens pas sur les démarrages: il démarre très bien, sans starter en ce moment, le bruit est faible paraît-il

On roulay, on roulay ... le parking puis le taxiway... un peu la piste, mais sans radio prudence.

 

Alignement, un peu de gaz (pas trop) et tout droit. La visi est bonne sur trois roues. Lorsque la queue est levée j'vous dit pas !
C'est à ce moment qu'un claquement épouvantable se fait entendre, bruit métallique ?

Retour au terrain, compte rendu au chef, analyse et décision on tombe le capot.

On remet ça, le bruit persiste mais la verrière s'y met !

On tombe la verrière, on a compris pourquoi

On remet ça et l'on finit par identifier une cause pressentie depuis le début par Gérard: la butée frein/roue qui claque. C'est normal (et corrigeable si l'on veut)

Cela a bien duré vingt minutes après 16h.

On remet la verrière et on repart.

Contre QFU (soleil dans le dos), pas de vent, 20°c au sol.. idéal

 

A force de lever la queue, tout peut arriver...

Les roues se sont levées, sans difficulté, dans l'axe, sans embardée, et à l'insu de mon plein gré "nous" avons flotté à un mètre du sol ........... trop longtemps peut être pour atterrir en sécurité, sur la piste de 900 m.!

Le moteur ronronnait, l'allumage fonctionnait

J'ai donc remis les gaz, en douceur, et nous sommes partis...

 

J'ai vécu un moment très étrange: une communion entre la machine et moi que je n'ai pas ressentie lors de mon lâché sur Jodel il y a plus de 50 ans.

Cela vient du fait que le Mag n'a jamais volé, que personne n'a pu me dire ce que Gérard ou Michel savent si bien....

 

Je venais de faire mon entrée dans le club des Souriciens: décoller seul sur une  machine neuve...

 

Émotion intense mais masquée par les priorités du moment: m'éloigner du sol, rester sur une trajectoire de sécurité, surveiller la vitesse, écouter la machine faire un tour de piste et se poser sans casser... tout un programme.

 

Ne me demandez pas les performances. j'ai bien surveillé le badin en vent arrière, j'ai aperçu la bille, senti le trim, très efficace, vérifié la Pet la T moteur, Je vais me répéter: le MAG a été un prolongement de ma volonté, pas de liaison au manche ou au palonnier consciente, aucun effort, aucun problème... la sensation d'être un oiseau, très étrange.

 

J'en profite, avant que Michel, Géraud, Jean Stéphane l'essaient, je vais encore rêver: je trouve le MAG MAGique, MAGnifique...

 

Cerise sur le gâteau: Atterrissage 3 points impeccable...yen a qu'ont du bol.

 

6 mn de vol a estimé Gérard.

 

La preuve de tout ça !

Gérard trop ému n'a pas pris de photos en vol...

Des pilotes de passage on immortalisé l'évènement... à suivre.

 

Merci à Gérard pour sa persévérance, à Michel, Géraud , Jean Pierre Labrosse , un copain, et tous ceux qui nous ont aidé à réaliser le MAG

 

Le plus dur, comme toujours reste à faire, mais quel plaisir intense, et l'envie de continuer.....

 

Affaire à suivre..

 

André

Après cela vous comprendrez la mine réjouie d'André sur cette photo :

au terrain 008-b.jpg (98894 octets)

Une petite vidéo sur Youtube :  http://www.youtube.com/watch?v=It_dB6PuUwM

*************************************************

Mardi 27 Octobre 2009

Nous voici enfin au terrain. Un ami bien équipé nous a transporté le MAG jusqu'au terrain de Saint Laurent de Médoc, où il sera basé. Nous l'avons immédiatement remonté et sommairement testé, soit rien qu'un peu de roulage jusqu'à la pompe à carburant. 

depart 005-b.jpg (126629 octets)    au terrain 003-b.jpg (99301 octets)    au terrain 004-b.jpg (110495 octets)    au terrain 002-b.jpg (86764 octets)

 

*************************************************

Jeudi 8 Octobre 2009

Voilà plus d'un mois passé sans mise à jour du site, autre que petits ajustements techniques. Cela ne signifie pas que nous ne travaillons pas, bien au contraire. La peinture et toutes les finitions sont terminées et nous avons procédé, ce matin même, au premier grand assemblage final, en dépit de la pluie. Encore, et toujours, quelques petites retouches à prévoir, mais quand même la fin est toute proche.

final 010-b.jpg (147986 octets)    final 011-b.jpg (150959 octets)    final 012-b.jpg (145206 octets)    final 013-b.jpg (106091 octets)    final 014-b.jpg (115785 octets)

Nous avons aussi ajouté quatre photos à la page Avionnage du Visa

*************************************************

 

Accueil