FUSELAGE

 

 

MAG-flanc-001-b.jpg (393082 octets) Le chantier. Aggloméré de 19 mm. 400x60 cm. lc-01.jpg (48999 octets) Une baguette de pin de 12x10 mm, clouée en forme sur le chantier constitue le guide inférieur. Elle sert de support au collage du lamellé-collé.
lc-02.jpg (41199 octets) Beaucoup de pinces et de taquets pour maintenir en place et bien serrés les éléments du lamellé. lc-05.jpg (23044 octets) Le lamellé-collé est constitué de 4 éléments de 15x5 en spruce. Très solide et aucune contrainte résiduelle parasite de structure
MAG-fabrication 004.jpg (354235 octets) C'est bien deux flancs gauches! Normal, nous construisons deux machines. Les flancs droits vont suivre. lc-enture.jpg (31231 octets) Les éléments du lamellé sont rarement sans défaut. Une petite enture et c'est réglé. La lime électrique fait merveille.
flanc-02.jpg (66954 octets) Le premier flanc à la pesée, en bonne compagnie: c'est bien une F1 Renault, une vraie,  au premier plan. 4,7 kg sur la balance (pas la F1, le flanc !).

 

colle structan.jpg (55183 octets) Nous utilisons de la colle P.U.  monocomposant pour tous les collages bois sur bois. Pas de mélange, pas de chauffage. La mise en oeuvre est très simple.
renf-train-01.jpg (45721 octets) Les efforts du train sont repris par trois baguettes 15x15, 4 blocs de remplissage en frêne et un gousset de ctp de bouleau en demi-cercle. Fuse-P-02.jpg (24722 octets) Les pièces de liaison du fuselages sont en ctp okoumé de 12 mm. Elles ont été tracées à l'échelle 1 avec une vielle imprimante à aiguilles. Les dessins sont découpés et reportés sur la plaque de ctp.
colle 3M.jpg (37920 octets) Accessoire non indispensable, mais fort utile. Cette colle rend les découpes adhésives, ce qui est fort pratique lors du report du tracé sur le ctp. Fuse-P-03.jpg (45504 octets) L'ensemble des pièces de liaison, y compris le couple "dossier" pèse, avant allègement, 1,6 kg.

 Report au feutre ...

Fuse-P-01.jpg (35357 octets) ... ou à la bombe de peinture. MAGagglo-01.jpg (43475 octets) L'agglo-MAG. c'est la maquette du cockpit. Tous les visiteurs y ont droit. Ici c'est Ted et son mètre quatre vingt dix. C'est le maximum!
fuselage-C2-01.jpg (243559 octets) Le couple principal, qui supportera les longerons est constitué d'une armature en spruce ... fuselage-C2.jpg (241801 octets) ... et de deux épais goussets en ctp de bouleau.
ass-04.jpg (89532 octets) Les longerons de dérive, trop longs pour la hauteur du chantier, sont coupée en enture et seront recollés plus tard. ass-05.jpg (96574 octets) Les pièces horizontales supérieures et les taquets de références sont alignés au cordeau et vissés sur le chantier
ass-07.jpg (104238 octets) Tout est bon pour régler et maintenir l'écartement des flancs. En haut, des planches d'agglo ... ass-06.jpg (84311 octets) qu'il suffit d'avancer ou reculer pour le réglage ...
ass-08.jpg (379563 octets) en bas, des taquets vissés sur le chantier, en biais par rapport à la ligne des flancs.  ass-09.jpg (77465 octets) Une cale enfoncée à force, vient plaquer le flanc contre le taquet intérieur de référence.
ass-10.jpg (107439 octets) Le premier fuselage assemblé. C'est petit ! ass-11.jpg (247416 octets) Traverses pour la fixation des ferrures de longeronnets.
ass-16.jpg (331713 octets) Traverse de support du train. ass-15.jpg (368860 octets) Des trous et des gousset partout. Il faut que cela soit solide et léger.
ass-17.jpg (337879 octets) Détail du couple C2, contre lequel seront plaqués les longerons croisés.  ass-18.jpg (340370 octets) Le même, à l'envers. 
gousset-01.jpg (44946 octets) Toutes les liaisons "bois en bout" sur "bois en long" doivent impérativement être renforcées par goussets. Comme ici André pose (très gousset-02.jpg (42020 octets) rapidement) le gousset de la partie supérieure du cadre C2.
gousset-03.jpg (42882 octets) Les gousset doivent parfois être ajustés à la place qu'ils occupent .... gousset-04.jpg (43095 octets) comme ceux des barres de jonction des longeronnets. 

 

moulage 001b.jpg (54912 octets) La première pièce du moule de dôme en cours de fraisage. C'est la partie supérieure arrière de la verrière. magfevrier006-b.jpg (53079 octets) L'ensemble terminé depuis la cloison pare-feu jusqu'au bord d'attaque du plan fixe horizontal.
magfevrier0015-b.jpg (63871 octets) Le contre-moule est enduit de gelcoat magfevrier029-b.jpg (71151 octets) Puis marouflé au tissus de verre épais, ce qui produira un premier moule de dégrossissage.
mag070324-11-b.jpg (53872 octets) Le second contre-moule est déjà beaucoup plus esthétique. Encore un peu de masticage et de ponçage et le moule définitif pourra être produit. train lame 1.jpg (91444 octets) La lame de train est en alu 2017 plié à froid. Cela nécessite un "petit" outillage que Jean-Claude, notre ami plombier nous a gentiment apporté.
train lame 2.jpg (101956 octets) Les "experts" se concertent avant le premier coup de pompe. Il n'y a pas de retour arrière!  train lame 4.jpg (91477 octets) Jean-Claude attaque le pompage, à genoux d'abord ...
train lame 5.jpg (88524 octets) puis debout quand cela devient dur. Il finira avec une rallonge. Il n'est pas encore rouge écarlate, mais cela ne va plus tarder. train lame 9.jpg (68586 octets) Voici le résultat. Il ne reste plus qu'à couper le surplus et percer les trous de fusées. Plus tard, peut-être, un petit fraisage pour gagner en poids et en élégance.
train 002b.jpg (65294 octets) Prudence est mère de sûreté. Une chute de lame sert de test au montage des fusées. Un barreau d'acier de 30 mm de diamètre, tourné et fileté, une vis de 10 mm coupée, pour l'arrêt de tambour de frein. train 003b.jpg (51604 octets)   C'est tout. Toujours pas la moindre soudure pour le MAG. C'est dans le site, de Daniel Clenet , que nous remercions au passage, que nous avons trouvé les bonnes informations concernant le pliage de la lame.
DSC00382-b.jpg (71613 octets) Après fraisage de l'arrière de la jambe et un peu de finition. La lame terminée pèse 5 kg. DSC00388-b.jpg (88713 octets) 26 kg (sans la moto)
DSC00400-b.jpg (82210 octets) Nous devions installer un pallier "de secours" pour le manche à coulisse. Nous en avons profité pour en faire un accoudoir. dsc0018-b.jpg (83301 octets) L'ossature de la verrière et du dôme sont en bois moulé. Ici l'arceau de support du dôme.
dsc0009-b.jpg (70050 octets) Nous ne manquons pas de chutes de ctp, alors autant en profiter. Les arceaux sont constitués de bandes de ctp minces mises en forme dans un moule.  Celui-ci est découpé dans une plaque d'agglo de  dsc0012-b.jpg (101701 octets) 20 mm. Les trous percés à la scie à cloche permettent l'ancrage des presses. Les trous sont percés en deux temps, recto verso, pour éviter de bourrer la scie, ce qui fait gagner beaucoup de temps.
dsc0014-b.jpg (117234 octets) Le chantier est en place. Il faut bien laisser durcir la colle avant de démouler. Nous utilisons de la Sader P.U. en flacon.  Elle est parfaite pour cet usage.  dsc0019-b.jpg (101055 octets) Les goussets sont également réalisés en lamellé/collé. Une cloche de scie est bien utile.
DSC00425-b.jpg (103856 octets) Arceaux et goussets sont prêts pour le collage définitif. Nous avons envisagé de nombreuses solutions pour fixer les plaques de Lexan sur l'arceau central. DSC00426-b.jpg (102710 octets) Il nous fallait écarter les trous de vis pour éviter "l'effet de bord" néfaste. La solution des goussets semi-circulaires semblait la meilleure et la plus simple à mettre en oeuvre. Mais, une fois mise en place, elle
DSC00432-b.jpg (92361 octets) nous faisait trop penser à un chapelet de ganglions. Nous les avons remplacés par une bande de lexan fixée par de vis TF de 3 mm sur l'arceau central.  DSC00433-b.jpg (51500 octets) Les traits de scie sont réalisés à la Dremel équipée d'une fine lame de 4/10.
DSC00430-b.jpg (125470 octets) Une "petite" séance de ponçage est nécessaire pour ajuster les pentes entre les arceaux. Des tasseaux solidement fixés entre ces derniers évitent de tout démolir  DSC00438-b.jpg (115581 octets) pendant cette opération un peu énergique. Les plaques de Lexan sont posées et ajustées en situation sur le fuselage pour éviter les mauvaises surprises ultérieures.  
DSC00444-b.jpg (355120 octets) Voilà, c'est fait. L'arceau de pare-brise est à sa place mais n'est pas encore ajusté. La verrière étant de niveau avec le fuselage et le dôme, nous avons dû l'écarter et la  DSC00446-b.jpg (330730 octets) surélever légèrement pendant la pose des plaques pour ne pas introduire de déformation parasite. L'ensemble pèse 2250 g dont 650 de bois.
DSC00496-b.jpg (94734 octets) Le capotage supérieur avant du fuselage est réalisé tout en bois. Après quelques essais, nous avons estimé que quatre couples étaient nécessaires pour   DSC00498-b.jpg (88195 octets) maintenir une forme régulière. Les couples sont en ctp okoumé de 6 mm, fortement ajourés. Deux fines baguettes longitudinales assurent la rigidité de
DSC00494-b.jpg (96242 octets) l'assemblage. Le coffrage est constitué d'une feuille de ctp de bouleau de 12/10, collée à la P.U. sur les couples et à la résine et tissu de verre à la liaison avec le   DSC00502-b.jpg (114887 octets) fuselage. Il faut être un peu persuasif pour maintenir le tout en place pendant le durcissement de la colle ! 
DSC00503-b.jpg (135631 octets) Un petit bain de soleil pour accélérer la prisse de l'époxy. Nous avons choisi un durcisseur très lent. C'est appréciable lors des assemblages, mais le temps semble long ensuite. DSC00512-b.jpg (78425 octets)  

C'est terminé, mastiqué et poncé.

DSC00520-b.jpg (66737 octets) Nous avons réalisé le patron du pare-brise dans une chute de ctp mince. C'est très facile à faire. DSC00516-b.jpg (78863 octets) Une languette de ctp mince servira d'arrêt avant pour le pare-brise.
DSC00521-b.jpg (75016 octets) Le pare-brise développé, prêt à être fixé sur son arceau.  DSC00735-b.jpg (72765 octets) Le capotage est masqué, en avant et en arrière de la languette, avec du scotch d'emballage. 
DSC00736-b.jpg (94813 octets) Le pare-brise est fermement maintenu, verrière en place pour assurer un positionnement correct.  DSC00739-b.jpg (91024 octets) La stratification du bandeau au tissu de verre peut commencer. Nous avons utilisé des bandes de 5 cm de largeur, pour obtenir une épaisseur de 2 mm.
DSC00738-b.jpg (97528 octets) Il ne reste qu'à attendre que la résine durcisse avant de passer à la finition : découpage et ponçage. DSC00780-b.jpg (66662 octets) Voilà, c'est fini. Il ne reste plus qu'à peindre.
DSC00781-b.jpg (87884 octets) Les charnières sont collées à l'araldite, puis sécurisées avec un tissu de verre fin.  DSC00784-b.jpg (145543 octets) Un tasseau augmente la surface de collage de chaque charnière.
DSC00785-b.jpg (74579 octets) Fixation d'un loquet au longeron de verrière. Collage à l'araldite.  DSC00787-b.jpg (125368 octets)  
fuselage 001-b.jpg (60068 octets) Le bâti moteur est fixé sur la cloison pare-feu par quatre inserts en acier taraudés à 10/155 et des équerre en alu de 4 mm cpf 002-b.jpg (92135 octets) La cloison pare-feu est recouverte d'un tôle d'inox de 6/10, tracée et percée pour recevoir tous les accessoires qui vont y prendre place peu à peu.
cpf 003-b.jpg (107779 octets) Le moteur doit être remonté pour s'assurer que tous les élément peuvent se monter sans se gêner les uns les autres. cpf 004-b.jpg (153138 octets) Reste à placer la bobine qui va nous poser quelques problèmes à cause du trou de sortie du faisceau de câbles mal placé. 
cpf 005-b.jpg (108682 octets) Problème résolu, mais il faudra déplacer le boîtier de l'étage de puissance de l'allumage ... cpf 006-b.jpg (127192 octets) ... et on se demandera, une fois de plus, pourquoi c'est si long de construire à partir de rien
cpf 009-b.jpg (83362 octets) Gros plan sur la double bobine Citroën qui a finalement trouvé une bonne place.  cpf 007-b.jpg (120817 octets) Tout est en place.
cpf 008-b.jpg (90098 octets) Batterie Odyssey PC 310, 8Ah et à coté, une petite batterie auxiliaire de secours de 1,2 Ah.   cpf 010-b.jpg (91378 octets) Le boîtier de puissance pour l'allumage est en alu et sert de radiateur. L'étage de puissance est doublé
TB 000-b.jpg (116673 octets) Le tableau de bord est en ctp de bouleau de 4 mm recouvert de fibre de carbone. Le marouflage étant réalisé sur vitre cirée, la finition est très brillante et nécessite un ...   tb 3-b.jpg (101534 octets) ponçage fin (papier 1400) et un vernissage satiné pour éviter les reflets. La face arrière est simplement traitée à la résine.
tb 4-b.jpg (116886 octets) Le tableau est normalement mat. Le flash utilisé pour une photo à contre-jour, lui donne un aspect brillant qu'il n'a pas en réalité. cpf 012-b.jpg (65220 octets) Voici deux outils excellents pour faire de beaux trous dans la tôle mince de la cloison. On perce un petit avant trou de 5 mm qu'il suffit d'agrandir avec un alésoir, tôle et bois en même temps.
raccords derive-b 002-b.jpg (105849 octets) Les raccords de stabilisateur et de dérive sont de formes développables et taillés dans une feuille de composite mince stratifiée sur une vitre. carenages-b.jpg (82626 octets) Les carénage, ou raccords, à plat. Cette solution est très simple et permettra un recalage ultérieur éventuel du stabilisateur sans avoir à refaire une pièce de moulage complexe. 
siege 001-b.jpg (142565 octets) Fabrication du siège: une vielle planche de chantier encore toute barbouillée de ciment (mais ce n'est pas indispensable). Dimension 56x14x2 cm, 985 g. siege 002-b.jpg (83771 octets) Un gros allègement et un bon ponçage (c'est indispensable). 450 g.
siege 005-b.jpg (125648 octets) Une lame de ctp bouleau 12/10 de chaque coté, des angles bien arrondis pour plaire aux jambes et au tissu. 495 g. siege-b.jpg (126725 octets) Un marouflage général au tissu de verre moyen. 615 g. Cette planche est très résistante car elle est vitale: sa rupture provoquerait un blocage des commandes.
siege 004-b.jpg (94951 octets) Deux petits taquet taillés dans un bout de 15x15, à placer dans l'angle sous la planche pour éviter d'endommager le gousset. siege 008-b.jpg (74137 octets) Une lame de pin ou de spruce de 50x10 mm, deux ferrures de maintien pour le haut et de la toile épaisse de transat, couleur au choix. Poids total: 1200 g.
siege 0001-b.jpg (79687 octets) Et voilà le siège, réglé pour les pilotes de grande taille. Les petits ont droit à un coussin. Un réglage de longueur de toile est cependant possible. soute-b.jpg (83940 octets) Le dôme est fermé par un panneau de ctp okoumé de 3 mm. Quatre dzeus papillon permettent un accès facile à la soute.

Accueil